LE COMTE DE CAGLIOSTRO (1743 - 1795)
  Adhérez à Résonances | Ajouter aux Favoris | Inscription Newsletter | Nous Écrire
ACCUEIL GÉNÉRAL | LES DOSSIERS DE L'ÉTRANGE | AIDEZ MANON... | NOSTRADAMUS | Mlle LENORMAND | MESMER | CAGLIOSTRO | GÉRARD CROIZET | RÉINCARNATION | PRÉMONITIONS | PADRE PIO | BABA VANGA | LE MARY CÉLESTE | LE COMTE DE ST GERMAIN | SIGNEZ NOTRE LIVRE D'OR | LIENS ET PARTENAIRES  

Giuseppe Balsamo (ou encore le Comte de Cagliostro) est né en 1743 à Palerme en Sicile.
Il est un enfant si turbulent que son père décide de l'envoyer comme apprenti chez l'apothicaire du couvent. Ce fut pour lui comme une révélation, tellement il se passionna pour la chimie, et la facon d'utiliser les différentes poudres. Il deviendra un écolier modèle. Cependant, ses plaisanteries déplairont aux Frères du Couvent : il se fera alors renvoyer à nouveau. Pendant sa jeunesse, Balsamo exerca plusieurs professions aussi différentes les unes que les autres. Puis, il devint "mage" ! Seulement, ses tours furent vite découverts et Balsamo dut s'enfuir en Italie au plus vite...
Portrait de Cagliostro

Lorenza Feliciani deviendra son épouse en 1768.

Pleine d'ambition, elle le nommera "Comte de Cagliostro", et elle se nommera Séraphina. Ils feront fortune en Espagne : elle, en se faisant courtiser par de nobles personnes ; et lui, en poursuivant sa réputation de "mage". À Paris, Séraphina et le Comte de Cagliostro ont une notoriété grandissante. Ils voyagent beaucoup, et en racontent énormement à ceux qui veulent bien les entendre. En 1770, il s'intéresse alors à la Franc-Maconnerie, et crée lui-même la Maçonnerie Égyptienne. Encore une étape qui lui permet de mieux s'intégrer et réussir ses entourloupes, tout en faisant disons-le un travail sérieux en ésotérisme.

1786 sera une année de succès et de réussite...


À partir de cette date, il poursuivra et développera son intérêt pour les pierres précieuses, et continuera sa profession en tant que mage. Cependant, sa réputation a été bien mal menée suite à l'affaire du collier de la Reine Marie-Antoinette. Il fut accusé injustement d'avoir volé le bijou et conduit à la Bastille pour quelques temps. On s'aperçut finalement qu'il n'était pas responsable de cet acte. La justice de l'époque l'innocenta et lui ôta les soupçons que l'on avait porté à son encontre. Cependant, il dut quitter la France. Il retourna donc en Italie où sa femme le quitta. L'aventure pour Cagliostro s'acheva l'année 1795.



Liens divers à découvrir : Police Sécurité - Disparitions - Planet Femmes / Avocats - Fondation Nicolas Hulot - Presse Mondiale - Permis de Conduire