Free Web space and hosting from lbgo.com
Search the Web


BABA VANGA DIMITROVA (1911 - 1996)
  Adhérez à Résonances | Ajouter aux Favoris | Inscription Newsletter | Nous Écrire
ACCUEIL GÉNÉRAL | LES DOSSIERS DE L'ÉTRANGE | AIDEZ MANON... | NOSTRADAMUS | Mlle LENORMAND | MESMER | CAGLIOSTRO | GÉRARD CROIZET | RÉINCARNATION | PRÉMONITIONS | PADRE PIO | BABA VANGA | LE MARY CÉLESTE | LE COMTE DE ST GERMAIN | SIGNEZ NOTRE LIVRE D'OR | LIENS ET PARTENAIRES  

Il n'est pas un pays, une région du monde, qui ne présente un personnage hors du commun ;
un médium, un voyant, qui ne laisse son empreinte pour des années, voire des siècles...

Que dire de Gérard Croizet aux Pays-Bas ? De Nostradamus en France ? La Bulgarie, au nord immédiat de la Gréce, recèle une histoire qui flirte entre voyance, magie et paranormal... Elle débute en Macédoine en 1911 avec la naissance d'une petite fille dénommée Évangelia Sourcheva. Elle perd définitivement la vue à l'adolescence après un violent coup de vent orageux qui la projette dans les branches des arbres, les yeux pleins de sable. Cette jeune fille, issue des montagnes, présentait des capacités de voyance impressionnantes ! Des faits d'autant plus troublants que, lors de ses visions, Vanga (diminutif de Évangelia) donnait des noms, décrivait des situations ou des phénomènes qu'elle ne connaissait pas compte tenu de sa très faible instruction. Sa carrière débuta réellement en 1941, pendant la seconde guerre mondiale : elle reçut la vision d'un Chevalier lui annonçant son destin d'être prophète pour les autres ! Sa voie était tracée...

Photo B.Vanga
La "Clairvoyante du Petritsh" : un phénomène incontournable...
Avec le temps, elle devint pour le peuple bulgare "Baba Vanga" (Grand-Mère Vanga). Plus qu'une voyante, son simple nom évoquait (et évoque toujours !) un phénomène sans précédent. Aux dires de certains, Vanga aurait reçu près d'un million de personnes de son vivant ! Même si le chiffre est difficilement vérifiable, le nombre de consultations fut impressionnant : des paysans, des ouvriers, des intellectuels, des rois, ministres, présidents lui ont rendu visite, dans sa vallée étrange et mélancolique de sources d'eaux chaudes minérales de "Roupite", et dans la ville de Petritsh, ébahis devant ses visions exceptionnelles. Et tout cela, bien sûr, sous la haute surveillance de l'État bulgare, notamment pendant l'époque communiste. Vanga était plus ou moins "assignée à domicile". Elle ne fut jamais autorisée à sortir de son pays. Mais avec le temps et la patience, elle réussit à gagner la confiance du régime, et à être officiellement financée par l'État. Des rencontres étaient organisées avec l'Office de Tourisme, et elle put faire bâtir dans sa vallée, vers la fin de sa vie, une église afin d'accueillir son peuple en souffrance. Et le miracle n'est-t'il pas ici : pouvoir accueillir des milliers et des milliers de personnes, et entrer avec la même passion dans chacun de ces drames et tourmentes personnels ?
Photo 2 
B.Vanga
Baba Vanga : omniprésente, plusieurs années après sa disparition...
Depuis son déces, Baba Vanga est toujours vénérée comme une sainte en Bulgarie - ou plutôt comme "La reine des Sorcières", paganisme oblige... Ses "flashs" furent surprenants, tant sur le monde humain que celui des animaux ou des plantes. N'aurait-elle pas prédit (entre autres...) dans les années 80 la catastrophe du sous-marin russe "Kursk" ? N'aurait-elle pas eu des visions stupéfiantes sur un monde extraterrestre ? Sans compter sur les voyances quotidiennes à tout un chacun : un peuple bulgare qui assoit aujourd'hui incontestablement la notoriété de leur "déesse" Baba Vanga !
Une voyante aveugle issue du peuple des montagnes macédoniennes et vivant dans un pays pauvre et fascinant : rien de tel pour ajouter une note de mystère dans cette mythique région de l'Europe.

NB : Un grand merci à Iassen Kobarelov, (bulgare de naissance qui a consulté personnellement Baba Vanga en 1989), pour nous avoir communiqué et autorisé cette publication. Pour plus d'info sur ce sujet, contactez directement Iassen en utilisant le lien ci-dessous :

Cliquez ici pour écrire à IASSEN KOBARELOV.



Liens divers à découvrir : Police Sécurité - Disparitions - Planet Femmes / Avocats - Fondation Nicolas Hulot - Presse Mondiale - Permis de Conduire